8 professions dont les postes restent vacants en raison du manque de main-d'œuvre dans le pays

John Brown 19-10-2023
John Brown

D'une part, le chômage et la saturation du marché du travail dans certaines régions. D'autre part, l'offre importante de postes vacants et la pénurie de professionnels formés pour les occuper. C'est pourquoi cet article a sélectionné les huit professions qui ont encore des postes vacants dans notre pays.

Nous vous invitons à lire jusqu'au bout afin d'analyser laquelle des professions mentionnées ci-dessous est la plus compatible avec votre profil. Après tout, une carrière réussie passe par le choix d'une fonction qui fait l'objet d'une forte demande, n'est-ce pas ? Découvrez-le.

Voir également: 5 caractéristiques TRÈS communes aux personnes qui mentent

Professions qui ont des postes vacants

1) Analyste informatique

Il s'agit de l'une des professions qui comptent le plus de postes vacants. L'analyste informatique est chargé de planifier, de concevoir, de configurer et d'administrer les réseaux informatiques complexes d'une entreprise. Il fournit également une assistance technique à l'ensemble des utilisateurs.

Voir également: Découvrez comment chaque signe montre l'amour

Si vous aimez ce domaine et le connaissez bien, votre salaire pourrait atteindre 4,7 milliers de R$ par mois, en fonction de vos compétences techniques et de votre niveau d'expérience dans le poste.

2) Technicien infirmier

Le secteur de la santé a toujours eu une forte demande de professionnels. Le technicien infirmier est celui qui assiste l'infirmier dans toutes les procédures liées aux soins aux patients, que ce soit dans les cliniques ou les hôpitaux.

Ceux qui ont une expérience dans ce domaine ou qui rêvent d'y investir, le travail ne manquera pas à l'avenir. Le salaire peut atteindre 3 500 R$ par mois, dans un grand hôpital.

3) Technicien en agriculture numérique

Ce professionnel a la mission complexe d'augmenter la production des exploitations agricoles en général grâce à la numérisation. Il doit avoir une bonne compréhension du domaine des technologies de l'information (TI) et du fonctionnement des pratiques sur le terrain.

Les entreprises du secteur sont toujours à la recherche de techniciens en agriculture numérique compétents et expérimentés. Le salaire peut atteindre 5,9 milliers de R$ par mois, en fonction de vos compétences dans le domaine.

4) Ingénieur agricole numérique

Responsable de l'application correcte des technologies numériques dans l'agroalimentaire, ce professionnel doit également avoir des connaissances sur l'agriculture en général, la topographie et toutes les dynamiques de la production agricole à grande échelle.

Si vous aimez ce domaine et avez l'intention d'y travailler, vous pouvez recevoir un salaire allant jusqu'à 7,5 mille Rands par mois, en fonction de votre expérience, de vos compétences et, bien sûr, de la taille de l'entreprise qui vous embauche.

5) Analyste des prix

L'analyste des prix procède à une analyse approfondie et à la définition des prix des produits et/ou services d'une entreprise, dans le but d'augmenter le chiffre d'affaires mensuel, en garantissant une plus grande marge bénéficiaire.

Ceux qui aiment cette région et comprennent la dynamique du marché peuvent y réussir. Le salaire peut atteindre 5 300 euros par mois. Et il y a beaucoup d'offres d'emploi, d'accord ?

6) Spécialiste de la sécurité de l'information

Ce professionnel est chargé d'analyser tous les risques liés à l'information, dont la gestion est assurée par les systèmes modernes et l'infrastructure informatique d'une entreprise.

Si vous avez une affinité avec ce domaine et que vous souhaitez vous y investir fortement, vous pouvez avoir un salaire allant jusqu'à 9 500 R$ par mois, dans une startup de référence, par exemple.

7) Vendeur de systèmes d'énergie solaire

De nombreuses entreprises solaires recherchent des vendeurs compétents et offrent des commissions attrayantes aux plus qualifiés.

Le problème est qu'il y a très peu de professionnels qui ont des connaissances techniques spécifiques dans cette branche. Les revenus mensuels moyens peuvent atteindre 10 000 R, en fonction du volume des ventes et de la taille de l'entreprise contractante.

8) Conducteurs

Le marché du travail est également à la recherche de chauffeurs ayant les compétences nécessaires pour transporter des charges en général. Les camions et les remorques devenant de plus en plus technologiques, nombre de ces professionnels finissent par avoir du mal à faire face aux nouveautés et quittent la profession.

Si vous aimez la technologie, que vous avez un permis de conduire de catégorie E et que vous avez toujours rêvé de vous aventurer sur les routes du Brésil pour livrer les types de marchandises les plus variés, le travail ne manquera pas de sitôt. La fourchette de revenus est d'environ 3,5 milliers de R$ par mois.

Alors, que pensez-vous des professions qui restent vacantes dans le pays ? Il ne vous reste plus qu'à choisir celle qui vous identifie le plus et à dire adieu au chômage. bonne chance.

John Brown

Jeremy Cruz est un écrivain passionné et un voyageur avide qui a un profond intérêt pour les compétitions au Brésil. Avec une formation en journalisme, il a développé un sens aigu pour découvrir des trésors cachés sous la forme de compétitions uniques à travers le pays. Le blog de Jeremy, Compétitions au Brésil, sert de plaque tournante pour tout ce qui concerne les divers concours et événements qui se déroulent au Brésil.Alimenté par son amour pour le Brésil et sa culture dynamique, Jeremy vise à faire la lumière sur la diversité des compétitions qui passent souvent inaperçues du grand public. Des tournois sportifs exaltants aux défis académiques, Jeremy couvre tout, offrant à ses lecteurs un regard perspicace et complet sur le monde des compétitions brésiliennes.De plus, la profonde appréciation de Jeremy pour l'impact positif que les compétitions peuvent avoir sur la société le pousse à explorer les avantages sociaux qui découlent de ces événements. En mettant en lumière les histoires d'individus et d'organisations qui font la différence par le biais de concours, Jeremy vise à inspirer ses lecteurs à s'impliquer et à contribuer à la construction d'un Brésil plus fort et plus inclusif.Lorsqu'il n'est pas occupé à rechercher le prochain concours ou à écrire des articles de blog engageants, Jeremy peut être trouvé en train de s'immerger dans la culture brésilienne, d'explorer les paysages pittoresques du pays et de savourer les saveurs de la cuisine brésilienne. Avec sa personnalité vibrante etdévoué à partager le meilleur des compétitions brésiliennes, Jeremy Cruz est une source fiable d'inspiration et d'informations pour ceux qui cherchent à découvrir l'esprit de compétition qui fleurit au Brésil.